450 euros de matériels remis à la polyclinique de Riaumont par Une fleur, un sourire pour la vie

Corinne et Grégory Manczak ne s’arrêtent plus. Les deux responsables de l’association Une fleur, un sourire pour la vie ont remis plusieurs cadeaux aux résidents âgés de la polyclinique liévinoise. Une action rendue possible grâce au soutien de plusieurs bénévoles.

Parmi les présents remis à la directrice de l’établissement Florence Éveno (troisième en partant de la droite), un puissance 4 géant, deux sacs d’Augustine et une poupée d’empathie. Crédit photo : Frédéric Peter / RBM

« C’est trop rare. Je n’ai pas le souvenir d’avoir reçu des dons comme ceux-là. Il y en a des fois par les patients mais je ne m’en souviens pas de la part d’une association ». Le constat est fait par Florence Éveno, la directrice de la polyclinique de Riaumont. En ce mercredi 19 juin, le repas d’été des résidents est particulièrement agité dans son établissement avec une ambiance italienne assurée dans les assiettes et dans les oreilles et la remise de matériels par l’association liévinoise Une fleur, un sourire pour la vie.

Créée par Corinne et Grégory Manczak en 2016, elle a pour but de soutenir les personnes atteintes par la maladie de Crohn, par la fibromyalgie et celles situées dans les EHPAD. La rencontre entre l’association et l’hôpital remonte à la fin du mois d’octobre 2018. « Ce fut une très belle rencontre. On a beaucoup échangé et on a la même façon de voir les choses » affirme Corinne Manczak, qui s’investit auprès de nombreuses actions régionales. « C’est un véritable plus pour les 128 résidents » reconnaît Nathalie Tapiero, la directrice adjointe.

Les 450 euros donnés proviennent des caisses locales du Crédit Agricole représentées par Bertrand Narcisse, vice-président de la caisse locale, et Jean-Christophe Dufour, directeur des agences lensoises de la banque. Les deux hommes recherchent de nombreux projets qu’ils pourraient aider et ont été touchés par l’association menée par le couple. « On veut être utile au territoire, trouver des projets à caractère social ou encore en rapport avec le handicap ».

Ce don a permis à Une fleur, un sourire pour la vie de remettre un puissance 4 géant, deux sacs d’Augustine, constitués de napperons pour faire travailler la mémoire et le toucher, ou encore une poupée d’empathie, faisant le poids d’un vrai bébé, pour rassurer les résidents. Soutenue par de nombreux bénévoles, l’association commence à se faire une petite notoriété dans le Bassin Minier et a récolté plus de 1 500 euros lors de son dernier marché aux puces. Une base solide pour de nouveaux projets ? Oui selon le couple planchant actuellement sur La Maison d’Antoine, un projet de maison à destinations des adultes autistes à Loison-sous-Lens pour l’année prochaine.

Suivez l’actualité d’Une fleur, un sourire pour la vie sur la page Facebook de l’association basée à Liévin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *