Xavier Méride : « Si la France va au bout, ce ne sera pas immérité »

Le champion de France 1998 Xavier Méride veut y croire. Pour lui, la France peut remporter cette coupe du monde grâce à son armada offensive et le gagnant de l’édition 2018 fait partie du quatuor France-Uruguay-Brésil-Belgique. Le défenseur tient également à défendre les équipes ayant décidé de jouer bas et en contre.

Xavier Méride lors de l’émission spéciale de Télé Gohelle consacrée aux vingt ans du titre de champion de France du RC Lens. Crédit photo : Télé Gohelle / Communauté d’Agglomération Lens-Liévin.

Pour l’ancien défenseur lensois, cette coupe du monde se révèle bien surprenante. Contacté par RBM, il a dressé un premier bilan. D’abord, des favoris qui se révèlent décevants comme l’Espagne, l’Allemagne ou encore une équipe brésilienne pas exceptionnelle. Il est également étonné des sorties prématurées de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi, n’ayant pas réussi à se montrer d’avantage. L’élimination du Portugal et de l’Argentine est synonyme de fin des espoirs de titre mondial pour CR7 et le meneur de jeu du Barça pour le joueur formé à la Gaillette. Ces joueurs ne disposent pas des mêmes coéquipiers en sélection qu’en club et cela se révèle handicapant selon Méride. Par contre, des équipes qu’on n’attendait pas ont réussi à se montrer, en défendant bien mais aussi en développant du jeu comme le Danemark ayant rendu une très bonne copie face à la Croatie malgré l’élimination. « Toutes les équipes qui jouent la coupe du monde ont une opportunité. Non pas d’y participer seulement mais de la gagner »

Le numéro 22 défend aussi les pays ayant fait le choix de jouer en contre, jouant donc bas sur le terrain, pour compenser leur manque d’expérience. « C’est peut être chiant pour les équipes qui jouent, pour celles qui regardent, mais faut se mettre à la place des nations qui veulent avancer. C’est comme la coupe de France. Tu ne vois jamais le petit poucet dominer le PSG, Monaco ou Lyon. Il essaye de contrer parce qu’il sait que s’il joue haut, il va prendre la foudre ».

En tout cas, l’ancien joueur du Toulouse FC est charmé par les éclairs dégagés par l’attaque française. « La principale qualité de la France, c’est son attaque. On l’a vu contre l’Argentine où ils sortent un gros match offensivement et défensivement même si les trois buts sont évitables car ils sont encaissés sur des situations gérables. Offensivement, la France c’est une armada » affirme Xavier Méride, vantant également le milieu de terrain « capable de tout faire ». La France est-elle alors capable d’aller au bout ? Le natif de Paris reste prudent même s’il veut y croire. « En cas de victoire contre l’Uruguay, tout dépendra du prochain match parce que tu joueras la Belgique ou le Brésil et ça reste du costaud. Si la France va au bout, ce ne sera pas immérité ; ils auront passé des épreuves »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *