Pascal Dieux offre au patois ses vers de noblesse à Ablain-Saint-Nazaire

Ancien instituteur, Pascal Dieux a rangé ses carnets de notes pour ouvrir ses cahiers de poésie. Véritable jongleur des mots, il désire mettre en avant le ch’ti à travers la poésie, réécrivant de grands textes de la culture française en patois. 

« Tout in Patois » est le deuxième recueil écrit par Pascal Dieux. Crédit photo : Frédéric Peter / RBM

Rien ne disposait Pascal Dieux à être l’un des grands défenseurs du ch’ti dans le Bassin Minier. Fils d’une mère directrice d’école et d’un père qui n’était pas originaire du Nord, il devient instituteur notamment à l’École Voltaire de Billy-Montigny en 1972 et enseignera même en maternelle du côté de Liévin. Pascal Dieux est également un homme de combats, étant responsable de deux associations pour venir en aide aux personnes victimes d’inondations pour la première et luttant contre les compteurs communicants Linky ou encore Gazpar pour la deuxième. C’est tout naturellement qu’il s’est lancé dans une autre lutte, pour sauver le ch’ti.

Il a constaté que le parler local était en train de se perdre et que la nouvelle génération n’a pas ce goût pour le patois. Il décide alors de parodier les grands textes de la poésie française comme par exemple le célèbre Dormeur du Val d’Arthur Rimbaud. Pascal Dieux a tenu à saluer la mémoire des soldats de la Grand Guerre, celle de 14-18, s’inspirant notamment des écrits de poilus. Il est impossible de réaliser une traduction mot-à-mot selon l’auteur et il avoue qu’il doit se battre quelques fois de longues heures pour réécrire un texte ou une poésie en entier. L’homme laisse également son esprit divaguer et dans ce dernier ouvrage Tout in Patois, il compile plus de 670 maximes sur des prénoms réels ou inventés. 

Inspiré, Pascal Dieux a décidé de rendre hommage à la radio RBM en écrivant une rapide poésie. Un grand merci à lui.

Cha roule sus l’radio RBM, In dirot einne BM !
El’radio RBM, in aime ! In n’in mettrot deux, cha n’irot pas…  Acoute RBM !
( Avec des « RBM » cachés) Ch’est qui, ch’canteux qui acoute RBM in tondant s’pelousse ? Faut l’vir désherber, M !!!
In acoutant RBM, j’prinds ein air béat, euh, nan, ein air BM, Cha pétarade !
Eum’ soeur, all’ s’appelle Emma. J’i d’minde : que radio te voudros exacerber, Emma ? All’ répond : RBM, évidemmint ! T’as pus invie d’gerber, Emma ?
 
Tout in Patois, imprimerie Julien, disponible au Jean-Bart et à la Civette de Billy-Montigny, au café de la Mairie de Fouquières-les-Lens, à la Maison de la presse de Liévin et d’Angres ou encore à la Table de Pascal à Souchez. Pour plus de renseignements ou si vous voulez contacter Pascal Dieux, n’hésitez pas à lui envoyer un mail à pascal.dieux[at]yahoo.fr. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *