Les lensois font le spectacle et s’imposent 3-0 contre Waasland-Beveren à Arras

Tony Mauricio, Mounir Chouiar et Simon Banza ont fait parler la foudre. Les attaquants du RC Lens se sont montrés plus que convaincants face à Waasland-Beveren, évoluant parmi l’élite du football belge. Le chroniqueur Foot de RBM Fabien Lancry, présent dans les tribunes, livre son analyse sur cette rencontre amicale.

Les supporters lensois se sont déplacés en masse provoquant une file d’attente assez importante devant le guichet. Crédit photo : Fabien Lancry / RBM

La première mi-temps démarre avec l’équipe-type et notamment le jeune Cory Sene remplaçant un Aleksandar Radovanovic blessé, aux côtés de Steven Fortes, de retour. On se rend vite compte que Fortes en capitaine apporte énormément de sérénité avec le brésilien Vitor Costa qui est intéressant sur son côté gauche. Le manque d’ambiance dans le stade nous a permis d’entendre les discours de Jean-Louis Leca et de Fortes, montrant une communication importante au sein du groupe.

Petite ombre au tableau, on n’a pas eu beaucoup l’occasion de voir Clément Michelin sur son côté droit. Au milieu de terrain, le duo Guillaume Gillet-Tom Ducrocq est plutôt sympa avec un Gillet en très bonne condition physique, à son aise, courant un peu partout et restant sur les bonnes bases de l’année dernière. Tom Ducrocq a été très intéressant avec une passe décisive et une occasion qui a failli se transformer en but. Il est possible qu’on le voit samedi face à l’Espanyol, il multiplie les apparitions avec le groupe pro et commence à se construire un style proche de Benjamin Bourigeaud.

Le quatuor Mauricio-Chouiar-Robail-Gomis est bien en place avec un Mauricio dans un poste de numéro 10, un Robail de très bonne qualité, Chouiar, très technique, faisant la différence avec un but et Gomis retrouvant sa condition et prenant la profondeur. Par contre, on a eu une équipe de Beveren d’un très faible niveau et qui n’a pas eu une seule occasion.

La deuxième mi-temps voit un changement de toute l’équipe lensoise sauf de Jean-Louis Leca restant dans sa cage. Souleymane Diarra fait son entrée pour les vingt dernières minutes et Cyrille Bayala joue arrière droit avec la blessure de Moussa Sylla. Seif Teka a tenu la baraque, Charles Boli a montré un potentiel intéressant, Benjamin Gomel a été pas mal et Guillaume Beghin, en instance de prêt, reste un très bon milieu de terrain. Simon Banza marque son but et pèse dans le jeu ; ce qui est sûr c’est qu’il va encore taper à la porte du groupe pro. Par contre, c’est très dur de juger cette deuxième mi-temps car elle a été faible techniquement.

Walid Mesloub est resté sur le côté et on n’a pas vu Yannick Cahuzac, Manuel Perez et Mouaad Madri, blessés. On peut dire que ce match va faire du bien au moral avec une victoire 3-0 avant d’enchaîner Dunkerque, l’Espanyol Barcelone puis Le Mans en championnat, le 27 août.

Fabien LANCRY.

Suivez l’actualité du Racing Club de Lens sur le site internet des Sang et Or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *