Les terrils du Pinchonvalles et du marais de Fouquières voient le retour des randonneurs

120 agents d’Eden62 travaillent, chaque jour, sur l’entretien de la soixantaine de sites naturels du Pas-de-Calais. Parmi ces lieux de verdure, les terrils du Pinchonvalles et du marais de Fouquières. Des travaux doivent être réalisés prochainement pour améliorer la qualité des promenades.

De la fumée peut être observée quelques fois sur le terril de Fouquières. Crédit photo : Eden62 / Tous droits réservés

Chaque terril ou lieu naturel du Bassin Minier est différent et Kevin Wimez ne dira pas le contraire. Le chargé de communication d’Eden62, gérant plusieurs sites du Pas-de-Calais, attache une grande importance à l’histoire des différents terrains. « Nous sommes sur des sites qui étaient consacrés à l’extraction minière. Le terril du Pinchonvalles est le plus long terril d’Europe avec trois niveaux différents. Le terril de Fouquières a été posé sur un ancien marais ».

L’histoire est différente tout comme les petites âmes peuplant ces territoires sombres et fumants. « Nous avons une belle population d’écureuils roux sur le Pinchonvalles et pour celui de Fouquières, du fait de la présence de plans d’eau, nous avons des libellules et des papillons ». Les animaux sont les meilleurs artisans de la beauté du territoire, entretenant la nature tout au long de l’année aux côtés des lapins même si ces derniers ont quelques fois besoin d’un coup de main. Dernièrement, des chèvres des fossés ont été installés sur le terril avionnais.

Les randonneurs ont également refait leur apparition sur le bord des montagnes noires et les activités d’Eden62 ont repris avec des règles à respecter comme la réservation sur internet, le masque obligatoire et des groupes limités à dix personnes. Des travaux financés par le FEDER (Fonds européen de développement régional) vont bientôt commencer pour aménager les terrils sur les promenades et les sentiers pour mieux accueillir le public avec l’installation de points de vue.

Les équipes d’Eden62 devront également être vigilantes après les températures élevées observées durant le printemps. Le terrain est plus sec et le risque d’incendie sera bien présent en cas de canicule.

Suivez l’actualité du Bassin Minier sur la page Facebook de RBM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *