Pour les 50 ans de la CALL, Sylvain Robert voit la réussite d’un territoire qui gagne en notoriété

Cinquante ans après sa création, la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin a vécu plusieurs bouleversements. Le président Sylvain Robert en est conscient et évoque un territoire en mutation constante, une institution forte qui prend du poids et des projets sur tous les terrains. 

Sylvain Robert s’est exprimé pendant près d’une heure, expliquant les différents dossiers concernant la CALL et son développement. Crédit photo : Frédéric Peter / RBM

« On voit la réussite sur notre territoire ». Sylvain Robert revient sur les cinquante ans qu’a traversé la CALL, la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin. Le président de l’intercommunalité, également maire de Lens, évoque notamment les travaux insufflés sous André Délelis, le tout premier président de la CALL, et la continuité des projets avec les aujourd’hui trente-six communes membres de l’arrondissement. Plusieurs graines ont poussé comme les rénovations de l’Arena Stade Couvert, du Stade Bollaert-Delelis, le musée 14-18 de Souchez, la mise en place de la zone d’activité de l’Alouette, du futur BHNS et le Louvre-Lens. L’arrivée du musée a permis de montrer la force de la communauté d’agglomération et l’attractivité du territoire même si Sylvain Robert regrette les effets d’annonce qui ont pu desservir la structure au départ.

Au rang des satisfactions, le tourisme local se professionnalise avec des partenariats touristiques et la participation des entreprises. Pour le président, « le territoire commence à avoir une notoriété » avec notamment l’implantation d’entreprises à venir dans le secteur ou encore la construction de l’hôpital de Lens qui sera le premier hôpital numérique de France. Le doigt est également pointé sur les problèmes de circulations sur une A21 saturée aux heures de pointe, même s’il s’agit d’une responsabilité de l’État. « Peu d’agglo ont une rocade qui dessert autant que la nôtre » pour Sylvain Robert, s’engageant à discuter prochainement de solutions pour résoudre l’engorgement de la rocade minière qui est « une problématique ». Le BHNS pourra être une solution tout comme l’idée d’un RER Régional. 

L’élu refuse celle que la CALL concurrence la Métropole lilloise et veut plutôt jouer sur le terrain de la complémentarité. Toutefois, il veut élargir son cercle d’action et parler aux territoires voisins d’où le renforcement des liens avec le Pôle métropolitain de l’Artois, syndicat mixte regroupant le département du Pas-de-Calais, la CALL, la CAHC et Béthune-Bruay, qui est « une première étape pour avancer de façon collective » avant d’envisager d’autres projets. Déjà au niveau des transports, le SMT est présent sur les trois agglomérations du Bassin Minier et au niveau de la santé, les établissements arrivent à vivre ensemble, « on dépasse les frontières, on additionne nos atouts »

Ce dimanche, une grande fête aura lieu au Parc des Cytises de Bénifontaine pour souffler les cinquante bougies de la CALL. Un concert est prévu avec la présence de grandes pointures de la chanson française tout comme plusieurs animations mises en place par les acteurs locaux.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site internet de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *