La reine de l’accordéon Yvette Horner s’est éteinte à l’âge de 95 ans

Véritable idole d’une génération et symbole de la culture française du XXème siècle, Yvette Horner est décédée ce lundi à Courbevoie. Elle avait 95 ans.

Yvette Horner, en février 1987. Crédit photo : Georges Bendrihem / AFP

« Elle est morte des suites d’une vie bien remplie » a déclaré Jean-Pierre Brun, l’agent de la reine de musette. L’accordéon d’Yvette Horner se retrouve orphelin après plusieurs dizaines d’années à voyager entre les studios d’enregistrement, les concerts ou encore les diverses manifestations. Gagnante de la coupe du monde d’accordéon en 1948, devenant ainsi la première femme à remporter cette compétition, l’artiste devient célèbre par ses apparitions lors du Tour de France, jouant de son instrument sur la caravane de la Grande Boucle pendant onze ans.

Yvette Horner continue ensuite de remplir les salles de bals et redevient populaire lors des années 80 grâce à son changement de style initié par Jean-Paul Gaultier. Par la suite, elle continue d’enregistrer plusieurs disques et est même appelé par des artistes contemporains sur divers projets. Elle donne son dernier concert en 2011 avant de sortir son ultime album l’année suivante, le 152ème de sa carrière, « Hors norme » sur lequel Lio, Marcel Amont, Richard Galliano ou encore Didier Lockwood apportent leur touche. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *