À 24 ans, Noémie Leroy a connu tous les échelons du foot féminin

D’Armentières à Bully-les-Mines en passant par Hénin-Beaumont, Noémie Leroy a foulé des pelouses de Division 1 féminine tout comme des stades de niveau district. Défenseur au FC Bousbecque, elle fait partie d’un projet visant à amener le club de la métropole lilloise vers les sommets du football français. 

Étudiante, footballeuse et en plein dans la vie active, Noémie Leroy arrive à se montrer efficace sur comme en dehors des terrains. Crédit photo : Frédéric Peter / RBM

Les premiers pas de Noémie Leroy comme joueuse se font dans la cour de récréation à l’âge de six ans. Les copains deviennent des coéquipiers au moment où elle débute dans le club de Guarbecque, près d’Isbergues deux ans plus tard. La jeune femme poursuit sa formation à Armentières durant son adolescence et y passe trois ans avant d’être repéré par le FCF Hénin-Beaumont en 2013. La native de Beuvry a des difficultés à intégrer l’équipe première et doit se contenter d’un poste de remplaçante, faisant toutefois ses débuts lors de la dernière journée du championnat, jouant quelques minutes face à l’Olympique Lyonnais dans le mythique stade de Gerland. 

Reléguée à l’échelon inférieur, Noémie reste au club et réalise une vingtaine de matchs lors des deux saisons suivantes côtoyant des joueuses comme Charlotte Blanchard, Camille Lewandowski ou encore Marie Schepers. À côté, elle intègre la fac des sports de Liévin, formant des jeunes sportives au haut niveau. Cette admiratrice d’Eugénie Le Sommer considère ses années héninoises comme ses meilleurs années et regrette le non-retour du FCF parmi l’élite du football féminin, admettant tout de même que le Pas-de-Calais et les Hauts-de-France dispose de plusieurs sections très compétentes comme Arras ou encore Lille. Grande fan du Racing Club de Lens, elle est impatiente de voir les débuts de l’équipe féminine du RCL qui devrait arriver sous peu. 

Après un passage par Bully-les-Mines de 2016 à 2018, Noémie Leroy est contactée par le FC Bousbecque, jeune club venant de se créer et évoluant en district. Elle accepte de relever un nouveau défi, celui d’emmener cette jeune formation en haut de la pyramide avec ses 100 licenciés. Le club affiche la statistique de deux victoires en deux matchs de championnat et Noémie offre la qualification en Coupe de la Ligue au FCBF face à Saint-Omer (2-0). 

Le 5 mai prochain, Bousbecque recevra Steenvoorde mais accueillera surtout la Miss France 2019 Vaimalama Chaves. La tahitienne donnera le coup d’envoi de la rencontre et les dirigeants espèrent battre le record de spectateurs pour un match féminin de niveau district avant de faire battre le cœur de la ville dans quelques années. 

IC Croix / FC Bousbecque, dimanche 17 mars 2019, stade Henri-Seigneur de Croix, 15h00. Pour suivre l’actualité du FCBF, abonnez-vous à sa page Facebook officielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *