À Méricourt, Noyelles-sous-Lens et Billy-Montigny, les écoles de musique vous disent « Stay chez ti ! »

Ils sont confinés mais ça ne les empêche pas de briller. Les élèves des écoles de musique de Billy-Montigny, Noyelles-sous-Lens et Méricourt, entraînés par Jérôme Stienne, ont repris le célèbre Stand by me de Ben E. King pour en sortir une version régionale.

Les guitaristes débutants comme confirmés se sont réunis autour de Jérôme Stienne pour ce projet ayant mis deux semaines à sortir. Crédit photo : Capture d’écran / Les guitares confinées

Une dizaine de guitaristes à Billy-Montigny, une vingtaine à Noyelles-sous-Lens et une quarantaine à Méricourt, le professeur Jérôme Stienne a des semaines chargées, tournant dans les trois communes du Bassin Minier. « Par le passé, j’ai également donné des cours à la MJC de Douai, à Vendin-le-Vieil et à Esquerchin » précise ce musicien ayant participé à l’une des tournées mondiales du chanteur belge Helmut Lotti. Paradoxalement, le confinement a entraîné la désertification des salles de cours mais également le rapprochement des trois groupes d’élèves.

Le point de départ est une conversation sur Messenger, le professeur réunissant plusieurs de ses élèves sur ce petit groupe de discussions pour envoyer et recevoir les travaux de chacun. De simples accordements à chanson à part entière, le travail peut prendre plusieurs semaines mais il ne dure que quatorze jours pour ces talents bruts du Bassin Minier. « Cerise Catry a détourné les paroles de Stand by Me et Agathe Martincic, en BTS audiovisuel, s’est occupée du montage et du mixage, bossant deux heures par jour sur ce projet » avoue Jérôme.

Finalement, ils sont une trentaine à jouer les mêmes notes à distance et quatre élèves se portent volontaires pour chanter. Postée sur YouTube le 24 avril dernier, la chanson a déjà été vue par plus de 2 000 personnes et a reçu des retours très positifs notamment de Sabine Finez, adjointe à la culture de Noyelles-sous-Lens, de Sandra Lebrun, directrice de l’école de musique de Méricourt, et s’est retrouvée partagée sur la page Facebook de la ville de Billy-Montigny.

Presque écrite à la va-vite, cette reprise a réuni trois écoles de musique différentes et a permis de reconnecter les artistes avec leurs publics, donnant d’autres idées à Jérôme Stienne. « Après le confinement, on pourrait développer un concept de concert à la maison où les spectateurs se connecteraient à leur PC pour nous voir en concert, sous forme de vidéos ». Et sur les paroles de la chanson, le message est plutôt clair : si certains ne le comprennent en français, en ch’ti, ça se dit « Stay chez ti’ ! ».

Suivez l’actualité du Bassin Minier sur la page Facebook de RBM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *